Hommage à Jean-Claude MICHELOU

C'est avec une profonde tristesse que l'A.F.G. vient d'apprendre le décès prématuré de notre Ami Jean-Claude MICHELOU, le 3 mai 2021.

3 mai 2021, 08:30:00

C'est avec une profonde tristesse que l'A.F.G. vient d'apprendre le décès prématuré de notre Ami Jean-Claude MICHELOU. La pandémie de la COVID-19 n'a pas fait de sentiment pour le responsable de la communication et vice-président d'I.C.A. (International Colored Gemstone Association)

Jean-Claude MICHELOU avait suivi des études à l'université de Lausanne, puis avait étudié au London College of International Business Studies à Londres, et qui est l'un des établissements d'enseignement les plus prestigieux de son genre en Grande Bretagne. Vivant en Colombie pendant 42 ans et à Bangkok pendant 3 ans il avait été un membre actif du Conseil d'Administration d'I.C.A., et pendant 10 ans son vice-président.

Agissant en passionné conscient des enjeux entre l'Homme et sa planète, Jean-Claude MICHELOU en est venu à soutenir ouvertement l'industrie des pierres précieuses tout au long de sa vie, et notamment des émeraudes de Colombie qu'il chérissait. Attentif à l'évolution de la situation minière et du marché des émeraudes en Colombie, il avait aussi mis en comparaison celles du Brésil et de Zambie aux XIIIèmes Rendez-vous Gemmologiques de Paris.

En homme discret et subtil, Jean-Claude Michelou s’était engagé dans plusieurs secteurs du domaine des gemmes. Basé à Bogota en Colombie, il travailla dans le négoce, la taille et l'exportation d'émeraudes, ce qui lui valu de publier des articles avec de grands spécialistes dans le domaine des émeraudes. C'est lui qui décrivit pour la première fois l'histoire mouvementée de la mine de La Pita. A plusieurs reprises, il envoya des Nouvelles de Bogota. dans la revue de Gemmologie A.F.G. Il avait participé activement à l’élaboration du livre ‘’L’Emeraude’’ de l’AFG.

Depuis 1977, ce fin stratège approfondit ses connaissances sur les ressources en pierres précieuses. Actif dans le commerce, l'exploitation minière, la taille et l'exportation de pierres précieuses, il était également passé expert sur les modes d'approvisionnement en pierres précieuses brutes de couleur de différentes origines.

Plus récemment, il avait été consultant pour l'United States Agency for International Development (U.S.A.I.D.), agence indépendante du gouvernement fédéral des États-Unis principalement chargée d'administrer l'aide étrangère civile et l'aide au développement dans certains pays. Jean-Claude Michelou fut chargé par la Banque mondiale, des agences gouvernementales et des sociétés minières, œuvrant dans différents pays pour le développement et le suivi des infrastructures et des politiques menées à partir des mines jusqu'aux marchés pour le compte des industries de pierres précieuses.

Cela lui a valu de travailler à l'élaboration de normes commerciales et minières équitables et éthiques et de mener des initiatives concernant les responsabilités sociales pour les communautés minières artisanales et à petite échelle.

Jean-Claude Michelou fut aussi Conseiller technique principal pour l'U.N.I.C.R.I. (O.N.U.)

Il s'est aussi concentré sur les chaînes d'approvisionnement des pierres précieuses et des bijoux s'investissant notamment sur le projet "Trafic illicite des métaux précieux et traçabilité et origines éthiques des pierres précieuses de couleur". Il s'est également signalé comme contributeur actif aux forums de l'assemblée consultative O.C.D.E. sur les métaux précieux et les pierres précieuses. Jean-Claude MICHELOU n'en avait pas terminé avec ses entreprises en faveur de ses passions ouvertes sur un monde meilleur, durable et plus équitable. Il reste exemplaire dans ses modes d'agissements car il aura ouvert la Gemmologie à des domaines de réflexion focalisés sur la position de l'humain dans ces univers miniers si sensibles.


A sa fille Zoé et à sa famille, nos sincères condoléances.